Naturopathe-Iridologue

Conseillère en Fleurs de Bach

2146 Route de Mende - Montpellier

Tél : 06 12 66 90 64

  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
Rechercher
  • Véronique Leymarie

Quand la gastro s’invite pendant vos vacances…



A la maison nous sortons de quelques jours difficiles où tout le monde a été malade. Et oui, bien que nous soyons au mois de juillet la gastro s’est invitée chez nous…

J’ai d’abord hésité à écrire un article sur cette maladie puisque nous sommes en été et qu’elle n’est sensée apparaître qu’en hiver. Mais en parlant autour de moi, j’ai appris qu’il y avait effectivement une épidémie de gastro, bien que ce ne soit pas la saison. Alors finalement, il est peut-être opportun de vous en parler…

Déjà en hiver ce n’est pas bien agréable d’être malade. Mais on peut se consoler en se disant que ça nous permet de nous reposer tranquillement au chaud dans le lit. Mais en pleine canicule, c’est terrible. Surtout quand c’est une gastro qui dure plusieurs jours…


L’avantage en ce qui me concerne c’est que j’ai pu tester plusieurs remèdes que je vais énumérer ci-dessous ;)


Une gastro-entérite, c’est quoi au juste ?

Il s’agit d’une infection intestinale causée par un virus ou une bactérie. Elle dure en général entre 1 et 3 jours. Mais ça peut parfois être plus long puisque cette fois-ci mes deux monstroplantes ont été malades entre 4 et 5 jours.

Les symptômes sont diarrhées, vomissements, nausées et crampes abdominales qui peuvent parfois s’accompagner de maux de tête, de fièvre et de grande fatigue.


Que faire pour y échapper ?

Dans la plupart des cas, la gastro est d’origine virale. Ainsi s’il y a des malades autour de vous, évitez les contacts et lavez-vous bien les mains.


Si la cause est bactérienne, il s’agit d’une intoxication alimentaire due à de l’eau ou des aliments contaminés par des germes. Les aliments le plus souvent mis en cause sont les fruits de mer, les fruits et légumes mal lavés, la viande et les œufs. Il s’agit donc de faire attention à ce que l’on mange ou boit, notamment dans des pays étrangers.


Et s’il est trop tard ???

Pas la peine de courir tout de suite chez votre médecin puisqu’il n’y a pas grand-chose à faire à part attendre que ça passe. Il faut que le corps se débarrasse du microbe qui l’a attaqué !

La diarrhée et les vomissements sont un moyen pour notre corps d’évacuer le virus ou la bactérie ainsi que les toxines produites pour les combattre. Il n’est donc pas bon de vouloir les stopper en prenant des médicaments comme l’imodium par exemple qui stoppera la diarrhée mais ne traitera pas l’infection.

Cependant ces diarrhée et vomissements risquent d’entrainer une déshydratation. Le premier traitement est donc de bien s’hydrater ! Et encore plus en cette période de forte chaleur.



Il faut être particulièrement vigilant avec les jeunes enfants et ne pas hésiter à consulter si les symptômes sont importants ou durent dans le temps.

En cas de gastro, il est nécessaire de boire plus que d’habitude. Au minimum 2 litres par jour….de l’eau, des bouillons, des tisanes, de l’eau avec du miel. Car il faut compenser la fuite d’eau mais également la fuite de minéraux et notamment de sel.


Mais il existe quand même des solutions naturelles pour se soulager


Car même si on a bien compris qu’il fallait laisser faire le corps, quand on y est, on a juste envie que ça s’arrête. Alors on peut quand même s’aider un peu avec des solutions naturelles.


L’alimentation : en général lorsqu’on est malade on n’a pas vraiment envie de manger. Dans ce cas pas besoin de se forcer. Notre corps a déjà assez de boulot comme ça sans lui en rajouter.

Mais il peut arriver qu’on ait envie de grignoter un peu. Dans ce cas, attention, on ne se jette pas sur n’importe quoi !

On va donc privilégier les féculents (le riz en particulier !), les bananes ou les pommes. Par contre il faut arrêter les produits laitiers et évitez autant que possible tout ce qui est gras.

Petit à petit, on pourra réintroduire les légumes, les fruits, puis de la viande blanche.


Le massage abdominal : une friction du ventre soulage les crampes intestinales. On n’y pense pas toujours et pourtant ça a un réel effet. On peut pratiquer le massage tel quel ou avec une huile (amande douce par exemple) à laquelle on rajoute quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ou de cannelle de ceylan.

L’huile essentielle de cannelle de ceylan est une puissante anti-infectieuse intestinale mais elle est plus efficace par voie buccale. Il est donc possible d’en mettre 1 goutte sur un comprimé neutre 3 fois par jour (2 fois pour les enfants). Par contre, ce n’est vraiment pas bon. C’est pourquoi je l’ai vite abandonnée puisque mes monstroplantes filaient direct tout vomir après chaque tentative…


Le charbon végétal : C’est LE remède contre la diarrhée. On en prend dès les premiers symptômes, voir même en prévention.

L’avantage du charbon végétal c’est qu’il ne va pas juste arrêter la diarrhée. Il va absorber toutes les substances indésirables (bactéries, toxines…). On en prend 4 à 6 gélules par jour jusqu’à amélioration.




L’argile verte : Elle va avoir le même mode d’action que le charbon en captant les mauvaises substances.

J’en ai pris en prévention. Et je dois dire que ça a été redoutablement efficace ! Si mon ventre a bien fait des siennes, cela n’a duré que quelques heures et sans aucune crampe ni aucun ballonnement !

Et ce n’est pas si terrible que ça à boire. Bien plus facile que l’habituel smecta. Ca a juste le goût…de terre….

1 cuillère à café diluée dans un petit verre d’eau 3 fois par jour suffit.




Le gingembre : Ce qui m’a le plus gêné durant cet épisode, ce sont les nausées. A tel point que j’ai même dû abandonner mes invités car je ne me sentais vraiment pas bien. Mais j’ai décidé de prendre les choses en main et de ne pas me laisser faire !

Je me suis donc concoctée une tisane à base de gingembre frais (1 rondelle dans de l’eau bien chaude). J’y ai rajouté un peu de miel et du citron. En plus d’être délicieux, il se trouve qu’à la fin de ma tasse les nausées avaient disparu ! A consommer sans modération !


L’acérola : Il s’agit de vitamine C. Il ne faut pas hésiter à en prendre pour « se remonter » lorsqu’on est malade. On peut aller jusqu’à 6 comprimés par jour.


En ce qui me concerne, je suis maintenant complètement remise après une petite journée un peu fatiguée. Mais je vais quand même commencer une cure de probiotiques pour remettre mes intestins d’aplomb.


Mais rappelez-vous qu’avant tout c’est la prévention qui est importante et c’est là qu’intervient la naturopathie.


Sur ce, je vous souhaite de bonnes vacances !!!! sans gastro


#médecinedouce #naturopathie #remèdenaturel